Agir pour la santé de tous

Tabagisme en France : 1 million de fumeurs quotidiens en moins

Actualité
Date de publication
Visuel
Photo de la conférence de presse conjointe Ministère des solidarités et de la santé, santé publique France et Assurance maladie, le 28 mai 2018 à l'occasion de la journée mondiale sans tabac
C’est ce que révèle Santé Publique France à l’occasion de la Journée Mondiale sans Tabac, le 31 mai 2018.
Corps de texte

Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la santé, et François Bourdillon, directeur général de Santé publique France saluent les résultats du dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire de Santé Publique France publiés à l’occasion de la Journée Mondiale sans Tabac. Ces résultats montrent une baisse historique du nombre de fumeurs en France avec 1 million de fumeurs en moins sur un an.

Baisse notable du nombre de fumeurs quotidiens

Effet d’une politique volontariste de lutte contre le tabagisme, ce bon résultat confirme la pertinence des choix de combiner plusieurs leviers de prévention : les actions d’information et de sensibilisation (Mois Sans Tabac), le prix du paquet de cigarettes, le soutien à l’arrêt du tabac (la nouvelle application de Tabac info service avec l’Assurance Maladie.

Selon les données du Baromètre santé 2017 de Santé publique France, la prévalence du tabagisme quotidien passe de 29,4% en 2016 à 26,9% en 2017, soit une baisse de 2,5 points. Cela représente un million de fumeurs quotidiens de moins en un an. Ce constat est plus particulièrement marqué chez :

  • les hommes de 18 à 24 ans : 44% en 2016 vs 35% en 2017

  • les femmes de 55 à 64 ans: 21% vs 18% en 2017

Infographie présentant les principaux enseignements des résultats de l'enquête révélant la baisse du nombre de fumeurs en France en 2017

Une nouvelle campagne de promotion de Tabac Info service

A l’occasion du 31 mai, Journée mondiale sans tabac, une grande campagne est lancée pour promouvoir Tabac Info Service. Les spots TV donnent la parole à l’entourage de personnes ayant réussi à arrêter de fumer grâce à l’un de ses services : l’application, le site web ou le 39 89. Ils seront diffusés du 11 au 24 juin.
La promotion du dispositif se fera également sur les ondes du 31 mai au 26 juin, sur le web du 31 mai au 30 juin et en affichage du 29 mai au 18 juin.

La campagne d’affichage encourage également les fumeurs à faire appel à un professionnel de santé pour bénéficier de toute l’aide dont ils ont besoin.

Aide à l’arrêt du tabac : deux traitements de substitution nicotinique sont désormais remboursables

C’est une mesure du Plan priorité prévention présenté le 26 mars 2018 avec le Premier ministre. Deux premiers traitements de substitution nicotinique sont désormais remboursables par l’assurance maladie : des « gommes à mâcher », depuis le 22 mars 2018 et des « patchs », depuis le 16 mai 2018.

Cette prise en charge permet à tous les patients l’accès à ces traitements de substitution, y compris aux plus modestes car elle permet de supprimer l’avance de frais systématique.

A titre transitoire, le forfait d’aide au sevrage de 150 euros par an et par assuré sera maintenu jusqu’à la fin de l’année 2018.

La France compte plus de 13 millions de fumeurs quotidiens et le tabac est une source majeure de cancers, maladies cardio-vasculaires et d’insuffisance respiratoire. Faire progresser la part des fumeurs qui réussissent à arrêter, aider à multiplier les tentatives de sevrage, et ce dans toutes les tranches d’âges et catégories sociales constitue l’un des défis majeurs de la lutte contre le tabac des prochaines années.

Lancement du nouveau programme national de lutte contre le tabac 2018-2022

En cohérence avec le Plan priorité prévention, le nouveau programme national de lutte contre le tabac 2018-2022, qui sera lancé courant juin 2018 en association avec le ministère de l’Action et des Comptes publics, visera à diminuer drastiquement le nombre de fumeurs. Ce programme bénéficiera des 100 millions d’euros issus des taxes sur le tabac, centralisés dans le Fonds de lutte contre le tabac géré par la Caisse Nationale d’Assurance Maladie.