Agir pour la santé de tous

Moustique tigre : début de la surveillance estivale

Actualité
Date de publication
Visuel
Carte de France des départements où le moustique tigre est implanté
Le dispositif de lutte contre l’Aedes Albopictus (dit « moustique tigre ») et de surveillance des arboviroses (maladies virales transmises notamment par les moustiques) en métropole est activé depuis le 1er mai.
Corps de texte

Une mobilisation locale, au plus près des populations

Originaire d’Asie, ce moustique peut, dans certaines conditions, transmettre le virus de la dengue, du chikungunya, du Zika et de la fièvre jaune.

Le dispositif de surveillance, mis en place depuis 2006, s’applique à toutes les maladies transmises par les moustiques vecteurs du genre Aedes. Il mobilise le ministère de la santé en lien avec l’Agence nationale de santé publique, les agences régionales de santé, les Conseils départementaux et les communes concernés, ainsi que les structures chargées de la surveillance entomologique et de la démoustication.

Dans les départements où les moustiques constituent une menace pour la santé de la population, les arrêtés préfectoraux, pris au plus tard le 30 avril 2017 pour les départements de métropole, doivent comporter les noms des services ou organismes publics chargés par les conseils départementaux des missions qui leur sont dévolues.

Des gestes simples pour lutter contre la prolifération

  • Supprimer les eaux stagnantes : enlever les soucoupes des pots de fleurs, changer l’eau des vases plusieurs fois par semaine, vérifier le bon écoulement des gouttières …
  • Pour les voyageurs se rendant dans des zones où circulent les virus du chikungunya de la dengue ou du Zika : se protéger des piqûres de moustiques sur place et au retour si vous résidez dans les départements où le moustique est implanté.

Aller plus loin

Documents à télécharger

Liens utiles

Mots clés

Prévention en santé Professionnels de santé Veille et sécurité sanitaire Signaler