Agir pour la santé de tous

Les actions mises en oeuvre par l'ARS Bourgogne-Franche-Comté

Article
Visuel
Photo des 3 délégués en compagnie de tous les acteurs du cabinet éphémère de Pontarlier
L’état de santé en Bourgogne-Franche-Comté varie d’un département à l’autre : selon que la population est plus âgée et moins favorisée, l’état de santé est plus dégradé (Nièvre, Yonne). De plus, l’offre en soins de ville y est plus faible. L'agence régionale de santé donne la priorité à l’accès aux soins pour tous.
Corps de texte

2,8 millions d’habitants

10,6% de la population a plus de 75 ans (9,2%, moyenne en France métropolitaine)

9,6 médecins pour 10 000 habitants (contre 10,5 en France métropolitaine)

14,2 infirmiers pour 10 000 habitants (contre 17,4 au plan national) 

Le nouveau zonage défini dans le cadre du plan d’accès aux soins élargit le nombre de zones éligibles aux aides en région Bourgogne Franche-Comté. 68% de la population vit désormais sur un territoire éligible à des aides au maintien ou à l’installation de professionnels de santé.

L’action de l’ARS de Bourgogne Franche-Comté se concentre plus particulièrement sur les thématiques suivantes : 

  • l’animation territoriale des politiques de santé ;
  • la politique de promotion du territoire et d’aide à l’installation des professionnels de santé ;
  • le soutien à l’exercice coordonné ;
  • le développement de la e-santé ;
  • les études en santé (accompagnement des lycées, développement de l’offre de formation paramédicale…).

Le déplacement des délégués à l'accès aux soins en Bourgogne-Franche-Comté

Sophie Augros, médecin, Elisabeth Doineau, sénatrice, et Thomas Mesnier, député, sont les délégués chargés de porter le plan auprès des acteurs de terrain et de relayer les bonnes pratiques auprès du comité national de suivi des actions locales.

Pour leur premier déplacement c’est au cabinet médical éphémère de Pontarlier, mis en place pour pallier le départ de plusieurs médecins généralistes, que les trois délégués à l'accès aux soins se sont rendus.

Le « cabinet éphémère », une expérimentation pour pallier les départs de médecins généralistes à Pontarlier

Ce dispositif a été mis en place avec le concours de plusieurs partenaires : le Conseil Départemental de l’Ordre des Médecins du Doubs, la ville de Pontarlier, l’Union Régionale des professionnels de Santé Médecin Libéral de Bourgogne Franche-Comté, la Caisse Primaire d’Assurance Maladie du Doubs, le Centre Hospitalier Intercommunal de Haute-Comté, la médecine de ville de Pontarlier et l’Agence Régionale de Santé Bourgogne Franche-Comté.

Pour en savoir plus sur ce cabinet éphémère, consulter le site de l'agence régionale de santé Bourgogne-Franche-Comté.