Agir pour la santé de tous

La coordination des soins de ville au service des patients

Actualité
Date de publication
Visuel
Photo d'Agnès Buzyn en visite dans la CPTS de Paris 13 en janvier 2019
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, rappelle les engagements du plan « Ma Santé 2022 » concernant la coordination entre les professionnels de santé.
Corps de texte

Les communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) sont une modalité de coordination entre plusieurs professionnels de santé (médecins, infirmiers, dentistes, kinésithérapeutes …) qui proposent une offre de soins globale, autour d’un projet de santé commun spécifique au territoire, tels que l'accès aux soins pour des personnes âgées.

Il s’agit bien d’un outil de coordination au niveau d’un territoire (et non pas d’un regroupement physique de ces professionnels comme dans une maison de santé).

 

Un modèle innovant d’organisation des professionnels de santé de ville

« Ma santé 2022 » engage la mise en place de 1 000 CPTS d’ici 2022 : l'objectif étant que l’exercice isolé des professionnels de santé devienne l'exception.

Partant des besoins des territoires, les CPTS facilitent ainsi le parcours des patients tout en améliorant les conditions d’exercice des professionnels. 

 

Des négociations en cours entre l’Assurance maladie et les représentants des professionnels de santé

Des négociations conventionnelles avec l’ensemble des professionnels de santé se sont ouvertes début 2019. L’objectif est de permettre un financement complémentaire pérenne autour de trois objectifs prioritaires :

  • la libération de temps médical : avec le déploiement d’assistants médicaux (pour seconder les médecins de ville, par exemple pour accueillir les patients, prendre la tension etc...),
  • la coordination entre professionnels de santé 
  • et l’organisation territoriale et populationnelle des soins.