Agir pour la santé de tous

Journée mondiale de l’AVC : agir vite, c’est important

Actualité
Date de publication
Visuel
Infographie AVC
Le point sur l'accident vasculaire cérébral, qui, chaque année, fait près de 150 000 victimes.
Corps de texte

Provoqué par un arrêt brutal de la circulation sanguine à l’intérieur du cerveau, l'AVC constitue la 2ème cause de décès chez l’adulte (30 000 par an) et la 1ère cause de handicap acquis.

A l'occasion de la journée mondiale dédiée, le ministère des solidarités et de la santé réaffirme sa volonté d'améliorer la prévention, la prise en charge et l’information de la population avant, pendant et après un AVC, depuis les signes d’alerte jusqu’à l’accompagnement du handicap.

Quels sont les premiers signes de l'AVC ?

  • Les premiers signes

Les symptômes d’un AVC dépendent de la zone du cerveau touchée par la lésion et de son étendue. Certains signes apparaissant soudainement peuvent donner l’alerte :

    • Une déformation de la bouche : le sourire de la personne n’est pas symétrique.
    • Une faiblesse musculaire d’un côté du corps, bras ou jambe : la personne lève les deux bras devant elle, mais l’un des bras ne peut être levé ou rester en hauteur et retomber.
    • Des troubles de la parole : la personne a des difficultés à articuler, à trouver ses mots, à assimiler les phrases de l’entourage ou encore utilise des formules incompréhensibles.

 

Ces 3 signes d’alerte peuvent être, aussi soudainement, accompagnés de troubles de l’équilibre, de maux de tête intenses ou d’une baisse de vision.

Infographie sur les facteurs de risque de l'AVC

Voir Aussi