Agir pour la santé de tous

Activité physique sur ordonnance : instruction aux ARS

Actualité
Date de publication
Visuel
Photo d'une salel de sport lors d'un entrainement de personnes avec un coach
Le dispositif, entré en vigueur en mars 2017, vient d’être complété par une instruction aux agences régionales de santé et aux Directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) pour faciliter sa mise en œuvre dans les territoires.
Corps de texte

La loi de modernisation de notre système de santé introduit la possibilité, pour les médecins généralistes, de prescrire une activité physique aux personnes souffrant d’une affection de longue durée (ALD). Cette mesure concerne 10 à 11 millions de Français atteints par exemple de diabète, de la maladie de Parkinson ou d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de cancer.

La prescription de l’activité physique, adaptée à la pathologie, aux capacités physiques et au risque médical des patients ALD, peut être dispensée par les professionnels de santé (masseurs-kinésithérapeutes, ergothérapeutes et psychomotriciens), les enseignants en activité physique adaptée ou encore les éducateurs sportifs.

Voir Aussi